haut
Logo CMM

Actualité métropolitaine

Au total, ces projets représentent un investissement de 4 695 775 $ provenant, à parts égales, de la CMM et du gouvernement du Québec.

Publication d’un rapport sur l’état de situation de huit espèces en situation précaire sur le territoire du Grand Montréal

En 2016, un groupe de travail intergouvernemental pour la protection des habitats des espèces terrestres en péril au Québec a été mis sur pied afin, notamment, de renforcer la collaboration sur les enjeux de protection des espèces en péril sur les terres non domaniales sur le territoire du Grand Montréal. C’est dans ce contexte que le Rapport sur l’état de situation de huit espèces en situation précaire sur le territoire du Grand Montréal a été produit. Il présente un portrait actuel et détaillé de la situation de huit espèces en situation précaire d’intérêt, soit le carex faux-lupulina, la carmantine d’Amérique, l’engoulevent bois-pourri, le ginseng à cinq folioles, le liparis à feuilles de lis, le petit blongios, la rainette faux-grillon de l’Ouest et la tortue-molle à épines.

De ces espèces, la rainette faux-grillon de l’Ouest est l’espèce qui présente le niveau de menace le plus élevé. Les principales menaces affectant les habitats de ces espèces sont la présence d’espèces végétales exotiques envahissante (EEE), le remblayage des rives et des milieux humides ainsi que l’expansion et l’entretien du réseau routier. Les principaux facteurs contribuant aux menaces les plus importantes sont notamment la planification de l’aménagement du territoire sans considération de la présence des habitats essentiels, l’absence de mesures de protection des milieux naturels, des pratiques agricoles inadéquates, l’absence d’aménagement pour faciliter le passage des obstacles au déplacement, la connaissance partielle et les contrôles insuffisants des EEE dans et à proximité des habitats essentiels.

Rechercher

Print Friendly, PDF & Email