haut
Logo CMM

Plan métropolitain d’aménagement et de développement | PMAD

Page traitant des grandes orientations, des objectifs et des mécanismes de suivi du Plan métropolitain d'aménagement et de développement | PMAD
Le Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD) est l’outil dont les élus des 82 municipalités de la Communauté métropolitaine de Montréal se sont dotés afin d’assurer la compétitivité et l’attractivité du Grand Montréal dans une perspective de développement durable.

Le PMAD

Le Plan métropolitain d’aménagement et de développement du Grand Montréal (PMAD) propose une vision concertée pour développer des milieux de vie attrayants et dynamiques, aménagés selon les principes de développement durable.

Les municipalités et MRC du Grand Montréal doivent intégrer les objectifs du Plan dans leurs outils d’aménagement locaux.

C’est en 2011, à la suite d’une vaste consultation publique, que le PMAD a été adopté par les 82 municipalités de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM). L’exercice a été un exemple remarquable de ce qui est possible de faire lorsque les municipalités, la société civile et les citoyens travaillent ensemble vers un même objectif.

0
%
Orienter 40 % de la croissances de nouveaux ménages dans les aires TOD
0
%
Vise à protéger 17 % du territoire grâce à la Trame verte et bleue
0
%
Objectif de 35 % des déplacements en période de pointe du matin par transport en commun d’ici 2031
40
%
Orienter 40 % de la croissances de nouveaux ménages dans les aires TOD
17
%
Vise à protéger 17 % du territoire grâce à la Trame verte et bleue
35
%
Objectif de 35 % des déplacements en période de pointe du matin par transport en commun d’ici 2031

Les grandes orientations

Le PMAD repose sur trois grandes orientations : l’aménagement, l’environnement et le transport

L’aménagement

Le PMAD vise à aménager des milieux de vie denses, sécuritaires et mieux desservis par des services de proximité.

Pour y parvenir, le Plan préconise l’aménagement de quartiers TOD (Transit-Oriented Development), bâtis autour des points d’accès au transport collectif (stations de métro, gares de train de banlieue et terminus d’autobus) et mieux desservis par les services de proximité. Ainsi, les résidents de ces quartiers sont moins dépendants de l’automobile pour leurs déplacements quotidiens.

Le PMAD définit également un périmètre d’urbanisation pour le développement. On estime que dans le périmètre actuel, il y a assez d’espace pour accueillir la croissance projetée des ménages au-delà de 2031.

Ce périmètre exclut la zone agricole, que le PMAD vise à préserver. La zone agricole du Grand Montréal est en effet une ressource rare et non renouvelable : ses terres sont parmi les meilleures du Québec. En les préservant, on assure de pouvoir continuer à nourrir le Grand Montréal localement dans le futur.

L’environnement

Le PMAD mise sur la Trame verte et bleue du Grand Montréal afin de protéger et mettre en valeur les milieux naturels du Grand Montréal. Cette dernière, inspirée du concept de « ceinture verte », finance des projets récréotouristiques partout dans la région, comme des parcs, des plages et des sentiers cyclables et pédestres.

Afin d’être la plus accessible possible, elle est connectée aux circuits cyclables, navigables et de transport collectif de la région.

Le PMAD pose aussi des objectifs en matière de renaturalisation des berges, de protection des zones inondables et de mise en valeur des boisés.

Le transport

Le PMAD nourrit l’ambition d’une région métropolitaine avec un système de transport performant. Pour y arriver, il préconise une augmentation de l’offre de transport collectif et actif, réduisant du même coup les émissions de gaz à effet de serre.

Bien que la CMM définit les grandes orientations en transport pour le Grand Montréal, c’est l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) qui est en charge de planifier le développement du transport collectif sur le territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal, de la réserve indienne de Kahnawake et de la Ville de Saint-Jérôme. Son plan stratégique de développement du transport collectif, qui devrait être publié en 2020, prévoira une vision du développement du transport collectif sur au moins 10 ans.

Le PMAD vise aussi à favoriser la mobilité active en bâtissant un réseau de pistes cyclables et pédestres sur l’ensemble du territoire. Ce réseau, le Réseau vélo métropolitain, est maintenant en cours de réalisation par les municipalités de la CMM. Son premier axe est déjà complété : le Sentier cyclable et pédestre entre Oka et Mont-Saint-Hilaire.

Mécanismes de suivi

Afin de s’assurer que les objectifs du PMAD soient atteints, la CMM a mis en place deux mécanismes de suivi : un rapport périodique et l’Agora métropolitaine.

L’Agora métropolitaine est un événement regroupant les élus, la société civile et les citoyens qui se tient tous les deux ans. Il permet aux participants de s’informer, d’échanger, de débattre et de proposer des idées pour mettre en œuvre le PMAD.

PMAD
(PDF – 13,8 Mo)
Plan métropolitain
d'aménagement et de développement
En savoir plus
PMAD – Plan d’action 2019-2023
(PDF – 2 Mo)
Plan métropolitain
d’aménagement et de développement
En savoir plus
PMAD (english version)
(PDF – 20 Mb)
Metropolitan Land Use
and Development Plan
En savoir plus
Suivi du PMAD
Cahiers métropolitain No7
Suivi du PMAD 2012-2018
En savoir plus

Rechercher