haut
Logo CMM

Aménagement du territoire

Page traitant du champs d'intervention de l'aménagement dans le Grand Montréal

La Communauté métropolitaine de Montréal a compétence en matière d’aménagement et de développement du territoire. Pour assumer cette compétence, elle doit adopter et maintenir en vigueur, sur l’ensemble de son territoire, un plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD).

Le PMAD définit des orientations (aménagement, transport et environnement), des objectifs et des critères aux fins d’assurer la compétitivité et l’attractivité du Grand Montréal dans la perspective d’un aménagement et d’un développement durables du territoire métropolitain.

Aménager le territoire
d’aujourd’hui et de demain

La grande région métropolitaine doit déterminer le type d’urbanisation à privilégier pour accueillir la croissance projetée d’environ 530 000 personnes, ou 320 000 nouveaux ménages, ainsi que 150 000 emplois qui seront créés d’ici 2031 en sachant que les espaces disponibles et les ressources financières sont limités.

D’ici 2031
0
Nouveaux ménages
0
Nouvelles personnes
0
Nouveaux emplois

Aménager le territoire
d’aujourd’hui et de demain

La grande région métropolitaine doit déterminer le type d’urbanisation à privilégier pour accueillir la croissance projetée d’environ 530 000 personnes, ou 320 000 nouveaux ménages, ainsi que 150 000 emplois qui seront créés d’ici 2031 en sachant que les espaces disponibles et les ressources financières sont limités.

D’ici 2031
320000
Nouveaux ménages
530000
Nouvelles personnes
150000
Nouveaux emplois

Favoriser le développement durable

Un des grands paris d’aménagement du PMAD du Grand Montréal est la réalisation de quartiers de type TOD (Transit-Oriented Development) autour des stations du réseau de transport en commun métropolitain structurant. Une telle mesure entend répondre aux changements de valeur exprimés par la population en matière de développement durable et permettra de limiter l’étalement urbain.

L’objectif principal : orienter au moins 40 % de l’urbanisation projetée dans ces quartiers.

Les choix d’urbanisation à l’extérieur des quartiers TOD seront également déterminants en ce qui a trait à l’utilisation plus rationnelle de l’espace à des fins urbaines. Pour ce faire, le PMAD y établit des seuils minimaux de densité et demande aux municipalités régionales de comté (MRC) et aux agglomérations d’y consolider le tissu urbain existant.

Améliorer la qualité de vie des citoyens

La qualité de vie couvre des dimensions comme l’environnement, le cadre bâti, les équipements culturels, l’offre de logements et les espaces naturels. Les citoyens expriment de plus en plus d’attentes quant à la protection, voire l’amélioration, de leur qualité de vie. Dans le contexte de la vive compétition à laquelle se livrent entre elles les régions métropolitaines, cette qualité de vie devient même un élément déterminant pour se distinguer de ses concurrentes; plusieurs travailleurs qualifiés de la nouvelle économie sont, en effet, très mobiles et accordent une grande importance au cadre de vie dans leur choix de localisation.

Dans ce contexte, la reconnaissance, la protection et la mise en valeur du patrimoine, des paysages et des milieux naturels deviennent des facteurs d’attraction de talents puisqu’ils contribuent directement à la qualité de vie des résidents. Mais, par-dessus tout, ces investissements, qui renforcent la compétitivité et l’attractivité d’une région, profitent également à la population qui habite la région. Un environnement préservé et une qualité de vie renforcée constituent donc des fondements importants pour augmenter l’innovation, la productivité et, du même coup, la richesse d’une région.

Préserver, accroître et mettre en valeur la zone agricole métropolitaine

Le PMAD entend également favoriser une occupation optimale de la zone agricole en augmentant la superficie des terres en culture.

La région métropolitaine de Montréal se distingue des autres métropoles nord-américaines par la présence d’une zone agricole couvrant 58 % de son territoire, soit 220 520 hectares. Selon les dernières données disponibles, la région métropolitaine génère 13,6 % du PIB agricole de la province et l’agriculture procure 238 300 emplois, soit 46 % de l’emploi agroalimentaire du Québec et 12 % de l’emploi métropolitain total.

Le PMAD établit ainsi comme cible une croissance de 6 % de la superficie globale des terres en culture du Grand Montréal d’ici 2031, notamment par la réalisation, par les MRC et les agglomérations, d’outils régionaux de développement et de mise en valeur de la zone agricole.

PMAD
Plan métropolitain
d'aménagement et de développement
En savoir plus
PMAD – Plan d’action 2019-2023
(PDF – 2 Mo)
Plan métropolitain
d’aménagement et de développement
En savoir plus
Projets novateurs TOD
(Transit-Oriented development)
En savoir plus
PAMAA – Plan d’action 2016-2020
Plan d’action métropolitain de mise en valeur des activités agricoles
En savoir plus

Rechercher

Print Friendly, PDF & Email