haut
Logo CMM

Plan Archipel

Page traitant du Plan Archipel. Un plan d'action métropolitain du Grand Montréal vert et bleu

L’eau est une composante centrale de la région métropolitaine. Véritable delta intérieur, la confluence du fleuve Saint-Laurent, de la rivière des Outaouais et, plus en aval, de la rivière Richelieu a historiquement façonné l’identité métropolitaine, laquelle se décline en de multiples rapports développés entre les populations et leur cours d’eau respectif. Les paysages, les milieux naturels et les ressources en eaux de la région sont des facteurs d’attractivité importants que la Communauté reconnaît et qu’elle souhaite renforcer et mettre en valeur.

 

0
%
de la superficie du territoire en eau
0
km
de rives
0
ha
de milieux humides
12.3
%
de la superficie du territoire en eau
1800
km
plus de 1 800 km de rives
23671.75
ha
de milieux humides

Les enjeux retenus

Les cours d’eau sont au cœur de la vie des populations de la région métropolitaine. De nombreux usages coexistent avec un environnement aquatique diversifié, mais fragile. Dans ce contexte, les enjeux suivants sont retenus en vue de l’élaboration des actions du Plan Archipel :

  • La gestion du risque en zones inondables, notamment en contexte de changements climatiques;
  • L’amélioration de la qualité de l’eau;
  • La perte de milieux humides et d’espaces naturels en rives, et des services écologiques qui leur sont associés;
  • La sécurité de l’approvisionnement en eau potable;
  • Le renforcement du réseau métropolitain d’accès aux rives et aux cours d’eau;
  • L’amélioration de la sécurité au niveau de la pratique des activités récréotouristiques;
  • La pratique sécuritaire d’activités récréotouristiques de contact, dont la baignade;
  • La diminution des épisodes de surverses et des rejets à la source;
  • La lutte contre l’érosion des rives;
  • L’artificialisation des rives;
  • La propagation des espèces exotiques envahissantes.

Deux grandes orientations

Le but du Plan Archipel est de mettre en place les actions métropolitaines concourant à l’atteinte d’objectifs réunis autour de deux orientations.

Orientation 1

Un aménagement résilient de l’archipel

Il apparaît aujourd’hui incontournable, notamment en contexte de changements climatiques, de travailler à améliorer la résilience des communautés afin de réduire leur vulnérabilité aux aléas hydrologiques et aux transformations du territoire et leur capacité à faire face et à se remettre des perturbations les touchant.

La première orientation du Plan Archipel, « un aménagement résilient de l’archipel », confirme cette volonté de la Communauté à accroître la résilience des secteurs urbains et périurbains face aux dynamiques caractérisant les cours d’eau.

Objectifs

Dans le cadre de cette orientation, le Plan Archipel permettra l’atteinte des objectifs suivants :

  • Assurer la mise en place de mesures d’aménagement adaptées afin de réduire la vulnérabilité des secteurs riverains;
  • Renaturaliser les berges.

Quatre actions associées

  • Mettre en place des outils de suivi des niveaux d’eau et de cartographie des zones inondables et assurer l’accompagnement des professionnels et des citoyens
  • Élaborer des mesures d’aménagement et d’urbanisme pour favoriser la résilience en zone inondable
  • Appuyer des projets de renaturalisation et de reboisement des rives des cours d’eau métropolitains et des secteurs sensibles sur le plan hydrique
  • Élaborer une stratégie métropolitaine de lutte aux espèces exotiques envahissantes, incluant une liste des espèces horticoles à interdire sur le territoire métropolitain

Orientation 2

Un archipel attrayant

La deuxième orientation du Plan Archipel, « un archipel attrayant », confirme la volonté métropolitaine et permet l’intégration de ses diverses composantes : accessibilité aux rives et aux cours d’eau, conservation des milieux naturels, pratiques des activités récréatives et touristiques, qualité de l’eau, sécurité des approvisionnements en eau potable.

Objectifs

Dans le cadre de cette orientation, le Plan Archipel permettra l’atteinte des objectifs suivants :

  • Compléter le réseau métropolitain d’accès aux rives et aux cours d’eau afin de rapprocher la population des milieux naturels et permettre la pratique sécuritaire d’activités récréatives et touristiques;
  • Améliorer la qualité de l’eau;
  • Maintenir la qualité de l’eau brute et les capacités d’approvisionnement actuelles en eau potable.

six actions associées

  • Poursuivre le déploiement du réseau métropolitain d’accès aux rives et aux cours d’eau
  • Accroître la conservation des milieux naturels d’intérêt métropolitain
  • Poursuivre la mise en place des mesures prévues dans le programme métropolitain de suivi et de reddition de comptes 2017-2022 de l’application réglementaire sur l’assainissement des eaux
  • Proposer des mesures visant à réduire l’impact des rejets urbains d’eaux usées non traitées et pluviales dans les cours d’eau de l’archipel, et ce, avec des aménagements de surface et des infrastructures qui favorisent l’infiltration, la rétention et le traitement des eaux à gérer en temps de pluie
  • Assurer l’intégration de mesures contribuant à l’amélioration des rives et à la rétention des sols aux efforts de planification en milieu agricole
  • Mettre de l’avant des actions permettant d’assurer une réponse plus efficace dans le cas d’un éventuel déversement majeur et soutenir l’approvisionnement d’une eau de qualité
Mécanismes de suivi

La Communauté assure le suivi de la mise en œuvre du Plan Archipel à l’aide du tableau joint au plan d’action. Ce dernier présente la synthèse des principaux éléments du plan d’action et les indicateurs de suivi retenus. Il est à noter que plusieurs actions ont comme finalité la mise en place de programmes qui appuieront diverses actions réalisées par des partenaires. Dans ces cas, les programmes développés seront eux-mêmes dotés d’une démarche de suivi et d’indicateurs permettant de suivre l’évolution des phénomènes auxquels ils sont associés.

Le Plan Archipel s’appuie sur la Vision 2025 de la Communauté et s’inscrit en complémentarité avec le PMAD dont l’horizon est 2031.

PMAD
Plan métropolitain
d'aménagement et de développement
En savoir plus
Plan Archipel
(PDF – 2 Mo)
Un plan d’action métropolitain sur l’eau
Améliorer la gestion des cours d’eau
En savoir plus
Document complémentaire
(PDF – 5 Mo)
Portrait de la situation des cours d’eau
de l’archipel métropolitain
En savoir plus
Trame verte et bleue
Mise en valeur des milieux naturels,
du patrimoine bâti et des paysages
En savoir plus

Rechercher