haut
Logo CMM

Communiqué de presse

Le budget du gouvernement du Québec annoncé hier contient plusieurs mesures positives pour le Grand Montréal. Il met la table pour la relance à court terme, notamment en ce qui concerne le transport en commun, le développement économique et le logement social et abordable. Des mesures structurantes à plus long terme demeurent néanmoins nécessaires, en particulier pour le logement et l’environnement, dont la protection et la mise en valeur des milieux naturels dans le cadre de la Trame verte et bleue.

Réaction de la CMM au budget du Québec 2022-2023

Montréal, le 23 mars 2022 – Le budget du gouvernement du Québec annoncé hier contient plusieurs mesures positives pour le Grand Montréal. Il met la table pour la relance à court terme, notamment en ce qui concerne le transport en commun, le développement économique et le logement social et abordable. Des mesures structurantes à plus long terme demeurent néanmoins nécessaires, en particulier pour le logement et l’environnement, dont la protection et la mise en valeur des milieux naturels dans le cadre de la Trame verte et bleue.

« Le budget contient de nombreuses mesures structurelles qui appuient notamment les besoins à court terme pour la relance du transport en commun dans le Grand Montréal. Le gouvernement pose aussi des gestes encourageants pour combler le déficit en logement social et communautaire. Dans le contexte de la crise du logement qui afflige les plus démunis et les familles, il faudra néanmoins poser des gestes supplémentaires pour assurer l’abordabilité dans la région métropolitaine. Nous réitérons également l’importance de prioriser la protection et de la mise en valeur des milieux naturels dans le cadre de la Trame verte et bleue », a déclaré la mairesse de Montréal et présidente de la Communauté métropolitaine de Montréal, Mme Valérie Plante.

En matière de transport en commun, le gouvernement continue de consentir des investissements importants et appréciables pour la mobilité durable du Grand Montréal. Parmi celles-ci, soulignons une somme supplémentaire de 263 M$ pour aider les sociétés de transport qui souffrent toujours d’un manque à gagner en raison de la chute des revenus liée à la pandémie, ainsi que des investissements totalisant 56,5 G$ pour développer de nouveaux services de transport en commun, notamment des voies réservées pour autobus, le prolongement du métro, le REM et de nouveaux services structurants électriques.

En matière de développement économique, la CMM salue les investissements de 4,2 G$ sur six ans visant différentes mesures pour accroître la productivité et l’innovation, pour poursuivre le virage numérique, accroître les investissements en nouvelle technologie et assurer l’intégration en emploi des personnes immigrantes. Les investissements totalisant 1,5 G$ sur cinq ans annoncés pour la réussite et la persévérance scolaire, ainsi que 1,3 G$ sur cinq ans pour améliorer l’accès et la diplomation aux études supérieures sont également appréciables. Ces mesures panquébécoises répondent à des préoccupations importantes de la CMM, qui finalise actuellement son nouveau Plan métropolitain de développement économique (PMDE) 2022-2031.

Pour une quatrième année de suite, le gouvernement consent des efforts importants pour compléter les unités AccèsLogis qui ont déjà été annoncées avant 2019. Il annonce en plus 1 000 nouvelles unités dans le cadre du nouveau Programme d’habitation abordable Québec, qui s’ajoutent aux 2 200 déjà annoncées en novembre dernier. Mais ces mesures, bien qu’appréciées, sont bien insuffisantes. La CMM maintient ses demandes de 3 000 unités de logements sociaux et 9 000 logements abordables par année pendant dix ans afin de résorber la crise du logement qui frappe de plein fouet les plus démunis de notre société.

En environnement, la bonification du Plan pour une économie verte et l’octroi à la Ville de Montréal d’une somme de 117,2 M$ pour la mise en œuvre de son Plan climat est une mesure positive. Il faut toutefois investir davantage dans la protection et la mise en valeur des milieux naturels du Grand Montréal – dans le cadre du programme de la Trame verte et bleue – compte tenu de l’objectif de protection de 17 % que la CMM s’est donnée.

À propos de la Communauté métropolitaine de Montréal

Créée en 2001, la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) est un organisme de planification, de coordination et de financement qui regroupe 82 municipalités, soit 4,1 millions de personnes réparties sur un territoire de plus de 4 370 km2. La CMM exerce notamment des compétences dans les domaines de l’aménagement du territoire, du développement économique, du logement social, du transport en commun et de l’environnement.

 

– 30 –

Renseignements
Julie Brunet
Conseillère en communication
514 350-3445
julie.brunet@cmm.qc.ca

Rechercher

Print Friendly, PDF & Email