haut
Logo CMM

Communiqué de presse

La Communauté métropolitaine de Montréal a fait part de son opposition à l’actuel projet des Laboratoires Nucléaires Canadiens (LNC) visant l’aménagement d’une installation de gestion des déchets nucléaires à Chalk River, en Ontario, lors des audiences publiques tenues par la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) aujourd’hui.

Dépotoir nucléaire à Chalk River : la CMM fait part de son opposition au projet lors des audiences publiques

Montréal, le 30 mai 2022 – La Communauté métropolitaine de Montréal a fait part de son opposition à l’actuel projet des Laboratoires Nucléaires Canadiens (LNC) visant l’aménagement d’une installation de gestion des déchets nucléaires à Chalk River, en Ontario, lors des audiences publiques tenues par la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) aujourd’hui.

S’appuyant sur le rapport de l’Association pour le Contrôle de la Radioactivité dans l’Ouest (ACRO), un organisme français regroupant des experts du domaine nucléaire, Mme Maja Vodanovic, mairesse de l’arrondissement de Lachine, responsable de l’eau au comité exécutif de Montréal et représentante de la CMM dans ce dossier, a souligné les inquiétudes que soulève le projet et l’existence de multiples enjeux. Ceux-ci concernent essentiellement le type d’installation, les déchets acceptés, les risques de contamination, la prise en compte des niveaux de radioactivité préexistants, la surveillance et la gestion de la contamination, ainsi que la gouvernance.

Dans son mémoire déposé à la CCSN, la CMM soulève des interrogations et formule 23 recommandations afin de l’améliorer et de protéger ainsi les sources d’approvisionnement en eau potable du territoire métropolitain.

Rappelons que la CMM et la Ville de Gatineau, appuyées par l’Union des municipalités du Québec (UMQ), s’étaient opposées au projet initial proposé en 2017, par voie de résolution. Le projet avait par la suite été amandé par LNC afin de n’inclure que des déchets de faible activité.

Citations

« La CMM reconnait que certaines modifications et améliorations ont été apportées, notamment en ce qui a trait au niveau de radioactivité des déchets. Cependant, dans sa forme actuelle, le projet soulève toujours des questions et des préoccupations en ce qui a trait à ses impacts potentiels sur la rivière des Outaouais, une des principales sources d’eau potable pour le Grand Montréal », a déclaré Mme Maja Vodanovic, mairesse de l’arrondissement de Lachine, responsable de l’eau au comité exécutif de Montréal et représentante de la CMM dans ce dossier.

« En collaboration avec la CMM et l’UMQ, la Ville de Gatineau s’est à nouveau penchée sur le projet amendé. Sur la base du rapport présenté, nous réitérons notre opposition à la construction du projet dans sa forme actuelle compte tenu notamment du risque de contamination des principales sources d’approvisionnement en eau de Gatineau », a déclaré Mme France Bélisle, mairesse de Gatineau.

À propos de la Communauté métropolitaine de Montréal

Créée en 2001, la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) est un organisme de planification, de coordination et de financement qui regroupe 82 municipalités, soit 4,1 millions de personnes réparties sur un territoire de plus de 4 370 km2. La CMM exerce notamment des compétences dans les domaines de l’aménagement du territoire, du développement économique, du logement social, du transport en commun et de l’environnement.

– 30 –

Renseignements :
Julie Brunet
Conseillère en communication
514 350-3445
julie.brunet@cmm.qc.ca

Rechercher

Print Friendly, PDF & Email