haut
Logo CMM

Actualité métropolitaine

Parmi les mesures visant à relancer le Grand Montréal et à renforcer sa capacité à relever les défis futurs, notamment en atténuant d’autres menaces comme les inondations, la CMM propose d’accélérer la mise œuvre de l’approche de gestion par le risque dans les secteurs situés en zone inondable.

COVID-19 ǀ Accélérer la gestion des risques d’inondation pour renforcer la résilience du Grand Montréal

Parmi les mesures visant à relancer le Grand Montréal et à renforcer sa capacité à relever les défis futurs, notamment en atténuant d’autres menaces comme les inondations, la CMM propose d’accélérer la mise œuvre de l’approche de gestion par le risque dans les secteurs situés en zone inondable.

Une fois adoptée, cette nouvelle approche permettra de mettre en place des mesures de résilience pour protéger les milieux les plus vulnérables de la région métropolitaine. Le maire de Deux-Montagnes et préfet de la MRC de Deux-Montagnes, M. Denis Martin, a d’ailleurs souligné que la situation actuelle ne permet pas aux municipalités de sa MRC de faire face efficacement aux menaces sanitaires comme celle d’une épidémie ou d’une pandémie et que la population, déjà durement éprouvée par les inondations de 2017 et 2019, en subit les conséquences.

« Nous éprouvons beaucoup de difficultés en matière de planification de nos mesures de résilience et de protection puisque notre secteur n’est pas reconnu par les règles en vigueur comme étant un secteur protégé. La cartographie des zones inondables de notre territoire est maintenant terminée et la caractérisation du risque est en cours de réalisation, nous demandons donc au gouvernement du Québec de statuer sur l’encadrement de l’aménagement dans les secteurs protégés par des ouvrages de protection. »

Au cours des prochains mois, la CMM réalisera la caractérisation du risque d’inondation sur l’ensemble du territoire métropolitain, adoptera une réglementation reposant sur le principe de gestion par le risque et accompagnera les municipalités qui souhaitent construire des ouvrages de protection. Elle procèdera en outre à l’installation de 26 stations limnimétriques dans divers cours d’eau, qui transmettront les données des niveaux d’eau en temps réel, lesquelles seront diffusées sur un site Web accessible au public.

Les informations recueillies dans le cadre de ces travaux permettront aux municipalités de mieux préparer les interventions d’urgence en période de crue, alors que la nouvelle cartographie offrira la possibilité de coupler des renseignements sociodémographiques identifiant les personnes les plus vulnérables. Cette efficacité d’intervention pourrait s’avérer encore plus utile en période de crise sanitaire.

Dans cette perspective, la CMM demande au gouvernement du Québec de financer des projets d’infrastructures déjà prévus afin d’en accélérer la construction et d’aider les municipalités à faire face aux prochaines crues.

Rechercher

Print Friendly, PDF & Email