Logotype de la Communauté métropolitaine de Montréal

Vous être ici :

Gaz à effet de serre

Avec 50 % de la population mondiale vivant en milieu urbain, les grandes régions métropolitaines, où se concentrent la population et les activités économiques, sont au premier rang de la lutte contre les changements climatiques.

La Communauté intègre dans ses outils de planification des mesures qui visent à favoriser l’atteinte de cet objectif de la vision, notamment en matière d’aménagement, de transport, de développement économique et d’environnement. Le Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD), plus particulièrement, propose de contribuer significativement à la réduction des émissions de GES du Québec, notamment en misant sur des principes de densité d’occupation, de transport en commun et de protection des milieux naturels et agricoles.

La Communauté a également réalisé un Portrait des émissions de gaz à effet de serre [PDF 5,29 Mo] sur son territoire pour l’année 2006, ainsi que pour l’année de référence 1990.

Dans le cadre du Plan métropolitain d’aménagement et de développement, le Grand Montréal peut encore contribuer significativement à la réduction des émissions de GES du Québec, notamment en misant sur différentes mesures pouvant être déployées dans des milieux urbains relativement denses.

Déjà, la Vision 2025 [PDF 1,72 Mo], adoptée en septembre 2003, proposait un modèle d'aménagement intégrant les principes du développement durable et de la lutte aux changements climatiques.

Entre 1990 et 2006 la quantité totale de GES émis sur le territoire de la CMM a augmenté de 6 %.
Les principaux émetteurs de GES sur le territoire de la CMM : secteur du transport routier 38 %, secteur industriel 25 % et secteur résidentiel (chauffage) 12 %.

Dernière mise à jour :   9 septembre 2015