Logotype de la Communauté métropolitaine de Montréal

Vous être ici :

Actualités

Communiqués de presse

20 juin 2019

Projet de modification du Plan métropolitain de gestion des matières résiduelles : La CMM se prononce en faveur de l’élargissement de la consigne

Le conseil de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) propose au gouvernement du Québec une solution globale pour améliorer la gestion des déchets au Québec et ainsi éviter la récurrence des crises. Le projet de modification du Plan métropolitain de gestion des matières résiduelles (PMGMR) adopté aujourd’hui contient des mesures de réduction et d’amélioration de la récupération et du recyclage qui permettront d’atteindre les objectifs métropolitains.

Bonifié par 18 recommandations formulées par la commission de l’environnement à la suite d’une vaste consultation publique, le projet de modification propose plusieurs mesures qui, une fois mises en œuvre, réduiraient considérablement les quantités de résidus produites. Ces mesures incluent, entre autres, d’étendre l’offre de produits en vrac et d’imposer un écofrais dissuasif sur les articles à usage unique. La CMM propose également de réduire l’utilisation de contenants, emballages et imprimés non recyclables en forçant l’écoconception et d’interdire, à l’image de l’Union européenne, une liste d’articles à usage unique comme les pailles, les ustensiles et la vaisselle jetable.

Afin d’améliorer la qualité des matières récupérées, la Communauté opte pour l’élargissement de la consigne à tous les contenants de boissons, alcoolisées ou non, de verre, de métal et de plastique. Pour pallier les impacts potentiels d’un tel changement, il est proposé de mettre en place un programme d’aide financière destiné aux centres de tri actuellement en activité, qui permettrait l’ajout d’une filière de conditionnement des matières nouvellement consignées. Afin de contrer les récentes augmentations observées, ainsi que la problématique du soumissionnaire unique, il importe de revoir l’implantation des centres de tri et la desserte des territoires de manière à assurer une certaine concurrence. 

Pour redonner confiance aux citoyens à l’égard de l’industrie du recyclage, la Communauté propose enfin d’augmenter les activités d’information, de sensibilisation et d’éducation à l’aide d’un meilleur accès aux données sur les quantités de matières résiduelles recyclées et éliminées. Des mesures de traçabilité pourraient également informer le public sur ce qui advient des matières déposées dans les bacs de récupération.

« Les propositions de la CMM sont issues d’une importante consultation publique et reflètent les préoccupations d’une majorité de citoyens et groupes de citoyens. Attendue depuis plusieurs années, la réforme annoncée a également fait l’objet d’importantes sommes inscrites au budget 2019-2020 du gouvernement du Québec. La Communauté est prête à appuyer activement le ministre de l’Environnement, M. Benoît Charette, dans ce virage vert », a déclaré la mairesse de Montréal et présidente de la Communauté métropolitaine de Montréal, Mme Valérie Plante. 

« Les citoyens sont préoccupés et nous ont clairement demandé de prendre des dispositions pour moderniser nos systèmes actuels et réduire notre empreinte écologique, afin de conserver notre qualité de vie. Il est urgent de s’adapter aux nouvelles réalités et de poser des gestes concrets qui pourront être implantés à travers tout le Québec », a souligné le président de la commission de l’environnement et conseiller municipal de la Ville de Laval, M. Aram Elagoz.

Rappelons que le projet de modification du PMGMR a fait l’objet d’une vaste consultation publique du 17 au 27 mai dernier, un exercice qui a permis de prendre le pouls de la population sur les mesures proposées par la commission de l’environnement. Au total, la commission a reçu 182 mémoires, entendu 51 présentations lors des séances publiques et analysé les réponses de 3 118 questionnaires en ligne.  Le projet de modification du PMGMR sera transmis à Recyc-Québec pour analyse et avis ministériel. Notons que la plupart des mesures proposées nécessitent d’importantes modifications législatives et réglementaires de la part des gouvernements du Québec et du Canada.

 

Télécharger les recommandations de la CMM [PDF 68 Ko]

 

***

Créée le 1er janvier 2001, la Communauté métropolitaine de Montréal est un organisme de planification, de coordination et de financement qui regroupe 82 municipalités, soit près de 4 millions de personnes réparties sur plus de 4 360 km carrés. La Communauté exerce des compétences dans les domaines de l’aménagement du territoire, du développement économique, du logement social, du transport en commun et de l’environnement.

- 30 -

Source :

Marie-Claude Forget

Chef d’équipe en communication et consultations publiques

Communauté métropolitaine de Montréal

438-393-1978

mforget@cmm.qc.ca

[ Communiqués de presse, Environnement ]