Logotype de la Communauté métropolitaine de Montréal

Vous être ici :

Actualités

Communiqués de presse

24 octobre 2003

« Le leadership urbain des élus de la région de Montréal s’affirme de plus en plus avec la mise en place de la Communauté métropolitaine de Montréal »

Séville, le 24 octobre 2003 - C’est en ces termes que s’est exprimé le maire de Laval et vice-président de la CMM, M. Gilles Vaillancourt à l’occasion du colloque sur la compétitivité des villes dans le contexte de la mondialisation tenu à Séville par l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE). Intervenant devant des délégués provenant de plus de 20 pays membres de l’OCDE, monsieur Vaillancourt a fait part des actions entreprises par les élus de la CMM afin d’accélérer le développement économique, social et environnemental de la région métropolitaine de Montréal.

Monsieur Vaillancourt a ainsi fait part aux délégués de l’expérience de la CMM qui assure, depuis le 1er janvier 2001, la planification, la coordination et le financement des compétences stratégiques métropolitaines. Le colloque a notamment été l’occasion de faire part aux délégués des premières actions de la CMM, entre autres, en matière de planification stratégique, de planification du développement économique et de planification de la gestion des matières résiduelles.

Monsieur Vaillancourt a affirmé que le défi est maintenant de donner aux élus le moyen d’assurer leur leadership. Il a ainsi évoqué la nécessité que les deux paliers de gouvernements s’associent à la CMM dans le cadre d’une nouvelle entente fiscale tripartite qui permettrait de mener à bien l’ensemble des mandats métropolitains, notamment en matière de transport en commun et de renouvellement des infrastructures.

Ce colloque a été l’occasion de constater que plusieurs régions métropolitaines de l’OCDE font face à des défis similaires à ceux de la CMM, notamment au niveau de la diversification de leurs revenus. En Espagne, par exemple, le gouvernement fédéral étudie actuellement les moyens qui lui permettront de contribuer au développement des régions métropolitaines qui produisent l’essentiel de la richesse nationale.

À cet égard, monsieur Mario Pezzini, chef de division au service de gouvernance publique et de développement territorial de l’OCDE, a remarqué que la décentralisation des pouvoirs et des sources de financement vers les régions métropolitaines est un phénomène qui est observé dans plusieurs pays.

Monsieur Vaillancourt a conclu que les analyses de l’OCDE confirment la stratégie privilégiée par les élus de la région métropolitaine de Montréal : obtenir un nouveau pacte fiscal qui nous permettra d’assurer la création de la richesse au bénéfice de tous les citoyens de la région.

[ Communiqués de presse, Développement économique ]