Logotype de la Communauté métropolitaine de Montréal

Vous être ici :

Actualités

Nouvelles

17 janvier 2018

Exemples inspirants de valorisation du bois de frêne

Bancs publics, bacs à fleurs, maison hantée, pâtes et papiers… L’épidémie d’agrile du frêne dans le Grand Montréal a demandé aux municipalités de faire preuve de créativité afin de valoriser (réutiliser) le bois abattu.

La Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) publie aujourd'hui quatre études de cas réalisées par le Conseil québécois des espèces exotiques envahissantes (CQEEE). Ces dernières agissent à titre de guide pour les municipalités qui cherchent des moyens de valoriser leur bois de frêne infesté.

En plus de donner une deuxième vie au bois de frêne, la valorisation permet de limiter la propagation de l’agrile dans le Grand Montréal.

Consultez les études de cas :

Boucherville [PDF 1,2 Mo]

Blainville [PDF 1,5 Mo]

Montréal | Arrondissement de Rosemont—La Petite-Patrie [PDF 1,2 Mo]

Terrebonne [PDF 1,1 Mo]

Pour plus d’information, consultez notre page sur l'agrile du frêne.

Stratégie métropolitaine de lutte contre l’agrile du frêne

Adoptée en septembre 2014, la Stratégie métropolitaine de lutte contre l’agrile du frêne de la Communauté métropolitaine de Montréal vise à assurer une coordination métropolitaine afin de rendre plus efficace, à l’échelle des 82 municipalités du Grand Montréal, la riposte contre le ravageur. La Communauté mandatait en début d’année le CQEEE pour promouvoir la valorisation municipale du bois de frêne.

Pour en savoir plus sur l'agrile du frêne

[ Nouvelles, Environnement ]