Logotype de la Communauté métropolitaine de Montréal

Vous être ici :

Actualités

Communiqués de presse

7 novembre 2002

À l'instar des grandes villes du Québec , la Communauté demande de revoir la fiscalité municipale

Montréal, le 7 novembre 2002 – À l’instar des six grandes villes fusionnées du Québec, la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), qui sera sous peu regroupée au sein du caucus métropolitain de la région de Montréal de l’Union des municipalités du Québec (UMQ), composé des 63 municipalités du territoire de la Communauté, réclame une aide financière de Québec relative aux différentes réformes que le gouvernement a mis de l’avant auprès des municipalités qui la composent.

Avec les nouvelles villes de Montréal et de Longueuil, le territoire de l’agglomération métropolitaine compte deux grandes villes fusionnées ainsi qu’une nouvelle structure métropolitaine (la CMM). Là comme à Gatineau, Sherbrooke, Lévis, Québec, Trois-Rivières ou Saguenay, les coûts des nouvelles responsabilités confiées par le gouvernement, comme l’augmentation des niveaux de services policiers et la mise aux normes des réseaux d’aqueduc, représentent des coûts additionnels que doivent entièrement absorber des municipalités par ailleurs déjà fortement sollicitées financièrement.

Faut-il rappeler, à ce propos, que de 1995 à 2001, les recettes fédérales et provinciales ont augmenté de 38% et 30% respectivement alors que celles des gouvernements municipaux n’ont crû que de 14%.

La CMM se dit donc particulièrement préoccupée par la situation et réitère l’urgence de revoir dans son ensemble la fiscalité municipale, de manière à diversifier les sources de revenus et capter la nouvelle croissance qui échappe actuellement au champ foncier.

- 30 –

Source :

François Desrochers

Communauté métropolitaine de Montréal

Téléphone : (514) 350-2550

[ Communiqués de presse, Instances et administration ]