Logotype de la Communauté métropolitaine de Montréal

Vous être ici :

Actualités

Communiqués de presse

12 janvier 2018

Réaction de la CMM à l’analyse cycle de vie de RECYC-QUÉBEC : le sac réutilisable est la solution

Montréal, le 12 janvier 2018 – La société d’État RECYC-QUÉBEC a rendu publics aujourd’hui les résultats de l’analyse du cycle de vie environnementale et économique sur les sacs d’emplettes. Tel qu’attendu, l’abandon dans l’environnement des sacs à usage unique provoque de grands impacts sur l’eau et la faune. L’étude confirme également qu’en moins d’un an d’utilisation, les sacs réutilisables sont la meilleure option. La Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) appuie donc les recommandations de RECYC-QUÉBEC qui conseillent de ne pas utiliser de sac ou d’utiliser des sacs réutilisables.

Source : RECYC-QUÉBEC

Les comportements des Québécois quant à l’utilisation des sacs d’emplettes ont grandement évolué dans les dernières années. Déjà en avril 2008, le Code volontaire de bonnes pratiques sur l’utilisation des sacs d’emplettes avait permis de réduire de 52 % la consommation de ces sacs qui est passée de 2 milliards de sacs annuellement à moins d’un milliard. Les sacs d’emplettes réutilisables sont depuis 2010 le produit écoresponsable le plus utilisé des Québécois selon le baromètre de la consommation responsable – édition Québec 2017. Ce baromètre indique également qu’il y a une volonté claire chez les consommateurs de repenser les modes de vie et de consommation.

C’est dans ce contexte que les municipalités du Grand Montréal ont décidé de rejoindre des milliers de villes et régions métropolitaines à travers le monde ayant également décidé d’agir pour réduire l’utilisation des sacs de plastique et repenser les comportements face aux articles jetables à usage unique. Des dizaines de municipalités de la CMM emboitent le pas, dont la ville de Montréal qui a interdit les sacs de plastique le 1er janvier dernier. Rappelons que la ville de Brossard, qui a interdit ces sacs en septembre 2016, dresse un bilan très positif de cette mesure à laquelle 91 % des commerçants de son territoire s’étaient conformés six mois après son entrée en vigueur. De son côté, la ville de Deux-Montagnes les interdit depuis 2009.

Les municipalités ayant adopté, ou en voie d’adopter un règlement, représentent 78 % de la population de la région métropolitaine de Montréal. Pour en savoir plus, consultez le site web de la CMM.

À PROPOS DE LA COMMUNAUTÉ MÉTROPOLITAINE DE MONTRÉAL

Créée le 1er janvier 2001, la Communauté métropolitaine de Montréal est un organisme de planification, de coordination et de financement qui regroupe 82 municipalités, soit près de 4 millions de personnes réparties sur plus de 4 360 km2. La Communauté exerce des compétences dans les domaines de l’aménagement du territoire, du développement économique, du logement social, du transport en commun et de l’environnement.

-30-

Source :

Marie-Claude Forget
Communauté métropolitaine de Montréal
514 350-2550

[ Communiqués de presse, Environnement ]