Logotype de la Communauté métropolitaine de Montréal

Vous être ici :

Actualités

Nouvelles

9 octobre 2018

Publication d'un numéro du Perspective Grand Montréal portant sur la scolarité dans le Grand Montréal

Le dernier numéro du bulletin Perspective Grand Montréal publié aujourd’hui brosse un portrait actualisé de la scolarité dans le Grand Montréal.

Depuis le début des années 2000, la part de l’ensemble des diplômés universitaires dans la population de 25 à 64 ans a augmenté de façon importante dans la région, passant de 27,3 %, en 2001, à 37,5 %, en 2016. Ce taux de diplomation universitaire est près de deux fois plus élevé que dans le reste du Québec et cet écart s’est creusé au cours des dernières années.

Toutefois, à l’échelle des 33 grandes régions métropolitaines nord-américaines, malgré le rattrapage qu’a connu le Grand Montréal en matière de diplomation universitaire, la région figure au 24e rang pour la part de la population de 25 à 64 détenant un baccalauréat ou un diplôme supérieur au baccalauréat, loin derrière des régions comme Washington, San Francisco ou Boston.

Le Grand Montréal a également connu une rapide diminution de la part de sa population n’ayant aucun diplôme. Là encore, même si cette réduction a été l’une des plus rapides parmi les grandes régions métropolitaines nord-américaines, le Grand Montréal figure au 9e rang sur 33 pour la proportion de population ne détenant aucun diplôme.

Les défis demeurent donc importants en ce qui concerne la scolarisation dans le Grand Montréal, d’autant plus que la part des jeunes adultes (25-34 ans) détenant un baccalauréat ou un diplôme supérieur au baccalauréat, qui se situe à 39,8 %, a cru moins rapidement dans le Grand Montréal que dans la plupart des autres régions métropolitaines nord-américaines au cours des dix dernières années.

Ce numéro du Perspective Grand Montréal met également en lumière que :

  • les groupes présentant les plus fortes proportions de diplomation universitaire dans le Grand Montréal sont les immigrants, les 25 à 44 ans et les femmes;
  • le taux d’emploi dans la région augmente en fonction du niveau de scolarisation;
  • La population des couronnes Nord et Sud est davantage tournée vers des formations professionnelles et techniques que la population des secteurs centraux du Grand Montréal, qui présentent un taux de scolarisation universitaire plus élevé.

Pour en savoir plus

Il est possible de consulter les données sur le niveau de scolarité à l’échelle des 82 municipalités de la CMM ou des grandes régions métropolitaines nord-américaines sur l’Observatoire Grand Montréal, dans les sections Grand Montréal en statistiques et Comparaisons nord-américaines

[ Nouvelles, Données et territoire ]