Logotype de la Communauté métropolitaine de Montréal

Vous être ici :

Actualités

Communiqués de presse

20 septembre 2019

La CMM adopte le Plan Archipel, un plan d’action métropolitain sur l’eau

Montréal, le 20 septembre 2019 – La Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) confirme son rôle en matière d’aménagement du territoire en adoptant le Plan Archipel, un plan d’action métropolitain sur l’eau visant à améliorer la gestion des cours d’eau au bénéfice de la population.

Les cours d’eau sont au cœur de la vie des citoyens de la région métropolitaine. De nombreux usages coexistent dans un environnement aquatique diversifié, mais fragile en raison du nombre élevé et de la complexité des enjeux à considérer. Dans ce contexte, la gestion des cours d’eau et des ressources en eau doit être rationnelle et efficiente. Le Plan Archipel, un plan d’action intégré qui mise sur les rôles et l’expertise de la Communauté en matière de planification, de coordination et de financement, répond précisément à ce besoin.

Le Plan Archipel repose sur la combinaison d’actions déjà entreprises et incluses au Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD) – comme la Trame verte et bleue du Grand Montréal – et de nouvelles actions s’inscrivant dans les divers champs de compétence de la Communauté. Ce plan prend également soin d’identifier les nombreux partenaires qui seront invités à jouer un rôle dans la mise en œuvre des actions, tant sur le plan local que métropolitain.

Un plan structuré autour de deux grandes orientations

À travers cinq objectifs globaux, le Plan Archipel propose onze actions métropolitaines réunies autour de deux orientations. La première, « un aménagement résilient de l’archipel », confirme la volonté de la Communauté d’accroître la résilience des secteurs urbains et périurbains face aux dynamiques caractérisant les cours d’eau, notamment celles liées aux risques d’inondation.

La seconde orientation, « un archipel attrayant », atteste de l’importance des paysages riverains, des milieux naturels aquatiques et des ressources en eaux en tant que facteurs d’attractivité de la région métropolitaine. Elle vise la mise en place d’actions relatives aux diverses composantes de cette attractivité, notamment l’accessibilité aux rives et aux cours d’eau, la conservation des milieux naturels, la pratique d’activités récréatives et touristiques, la qualité de l’eau, ainsi que la sécurité des approvisionnements en eau potable.

Parmi les actions ciblées dans ce plan, mentionnons la mise en place d’outils de suivi des niveaux d’eau et de cartographie des zones inondables; l’élaboration de mesures d’aménagement et d’urbanisme favorisant la résilience en zone inondable; le développement d’une stratégie métropolitaine de lutte aux espèces exotiques envahissantes; et l’appui à des projets de renaturalisation et de reboisement des rives et des plaines inondables des cours d’eau métropolitains et des secteurs sensibles sur le plan hydrique.

Le Plan Archipel a fait l’objet d’une vaste consultation tenue du 6 juillet au 17 septembre 2018, auprès de quelque 150 municipalités, agglomérations, Municipalités régionales de comté (MRC), et autres acteurs clés de la gestion de l’eau dans le Grand Montréal.

Consulter le Plan Archipel [PDF 2,2 Mo]

Consulter le document complémentaire [PDF 4,6 Mo]

 

À propos de la CMM

Créée en 2001, la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) est un organisme de planification, de coordination et de financement qui regroupe 82 municipalités, soit quatre millions de personnes réparties sur un territoire de plus de 4 360 km2. La Communauté exerce notamment des compétences dans les domaines de l’aménagement du territoire, du développement économique, du logement social, du transport en commun et de l’environnement.

- 30 -

Renseignements :

Marie-Claude Forget

Conseillère en communications et consultations publiques

Communauté métropolitaine de Montréal

514 350-2550

 

 

[ Communiqués de presse, Environnement, Aménagement ]